Aménagement extérieur

Spa : acquisition, préparation et installation

L’automne est bien installé et l’hiver cogne bientôt à nos portes, vous replongeant ainsi dans vos songes à savoir si c’est cette année que vous vous gâterez enfin avec un spa… Que ce soit pour socialiser en famille ou entre amis, refaire le plein d’énergie en solo ou en duo après une dure journée ou pour détendre vos muscles endoloris par les tensions du quotidien, après mûre réflexion, toutes ces raisons sont bonnes pour passer à l’action… surtout sachant tout le bien-être que vous en retirerez!

Les professionnels de l’industrie s’entendent d’ailleurs pour dire que c’est souvent pour toutes ces raisons réunies que l’acheteur se tourne vers le spa. Ajoutons à cela, en contrepartie à une piscine ou un sauna, son utilisation possible sur quatre saisons, le peu d’espace qu’il requiert et le fait qu’il soit possible de l’emmener avec nous si un jour on déménage.

Connaître ses besoins d’abord

Les spécialistes avec qui vous prendrez rendez-vous vous poseront les bonnes questions, alors à vous d’avoir les bonnes réponses! Parce qu’un spa, c’est comme une automobile : il existe toujours une version fabriquée avec des matériaux de meilleure qualité et pourvue d’options plus luxueuses. On peut penser à des appuie-têtes plus confos, à une chute d’eau ou un éclairage variable à DEL qui se décline en un plus grand choix de couleurs… Il y a le nombre de jets aussi qui peut influencer notre choix selon si d’une part on priorise les vertus hydrothérapeutiques ou de l’autre, on valorise l’aspect social de l’activité avec une tendance à favoriser plutôt une ambiance propice à la discussion. Dans cette optique, un petit conseil d’ami : tâchez de garder la voix basse, les voisins pourraient être exposés à vos potins, et ce, contre leur gré! Bref, il reste que c’est souvent le portefeuille qui parle. Et parlant de portefeuille, on vous donnera plus tard un aperçu de ce que vous coûtera en moyenne votre spa; de l’acquisition comme telle à l’entretien régulier qu’on doit en faire.

Mais, d’abord : ça y est! Vous avez serré la pince du représentant qui vous a conseillé dans votre choix en ciblant bien vos besoins et vous voilà enfin propriétaire d’un nouveau spa… sur papier. Il ne vous reste plus qu’à planifier le tout : de la réception au premier coup de jet! Pour vous aider dans la préparation et l’installation du spa, nous avons adressé quelques questions à un spécialiste de la région, M. Louis Ricard, copropriétaire des Piscines St-Louis.

Y a-t-il un meilleur moment pour planifier l’installation?

Voilà qui est très intéressant : l’installation d’un spa peut se faire à tout moment de l’année, précise M. Ricard. Dites-vous que même l’hiver, tandis que la terre est gelée, on peut installer la structure sur une base temporaire pour ainsi solidifier le tout une fois le printemps bien entamé. « De nos jours, la préparation est de plus en plus simplifiée : les structures de spa sont généralement de très bonne qualité et beaucoup plus résistantes, ce qui explique aussi que les normes soient maintenant moins sévères. » Alors, que l’on dispose d’un espace soit pavé, bétonné ou en bois, il ne suffit que de placer le spa sur une surface plane et de niveau et le tour est joué!

Préparation : les principales étapes

Une fois qu’on a décidé où sera installée la structure, on veut aussi s’assurer avec le détaillant qu’elle sera capable de supporter un minimum de 150 livres au pied carré. « Un autre point important, ajoute Louis Ricard, c’est de choisir un emplacement éloigné, voire isolé des zones de gel pour ainsi éviter que le spa se déplace pendant l’hiver. » Selon notre spécialiste, les types de bases les plus souvent recommandées pour y déposer le spa sont : une surface de béton, un plancher supporté par des pieux ou des colonnes en béton qu’on appelle aussi sonotubes.

Idéalement, on fait installer son spa le plus près de la maison afin qu’il soit facilement accessible en toute saison, autant pour en profiter pour faire une saucette que pour faciliter l’exécution des différentes manoeuvres d’entretien (coup de filet pour enlever insectes et feuilles mortes, nettoyage du filtre, déneigement, etc.). Pensez à l’hiver, par temps très froid… ce n’est pas intéressant par exemple de devoir traverser la cour en robe de chambre pour aller se détendre quelques minutes au chaud. Même que cela peut s’avérer un incitatif à changer d’idée… En effet, plus le spa est proche et accessible, plus on aura tendance à jouir régulièrement de ses bienfaits!

L’installation du spa

C’est le jour J et vous attendez la livraison de votre spa d’une minute à l’autre. Une fois le spa déposé à l‘endroit désiré, il ne vous reste plus qu’à recevoir un électricien certifié qui viendra vous brancher le tout, car les détaillants ne s’adonnent normalement pas à la procédure étant donné que cela requiert un quart de métier spécifique.

Les coûts

Un spa vous coûtera à l’achat – incluant la livraison – entre 3500 $ et 15 000 $. Il existe des modèles parmi les moins chers et moins performants qui se branchent sur le 120 volts, mais ils sont moins populaires. Cela dit, la majorité des spas, qu’ils coûtent 5000 $ ou 15 000 $, seront branchés sur le 240 volts. Les experts nous diront que c’est la qualité des matériaux de fabrication qui vient justifier les prix.

Aussi, il faut savoir que les coûts en énergie et en produits d’entretien peuvent s’élever jusqu’à 75 $ par mois en moyenne : environ 50 $ en énergie (électricité) et 25 $ en produits de maintenance et d’assainissement des eaux. Ces chiffres sont basés sur l’utilisation régulière que ferait une famille de trois ou quatre personnes.

Sinon, un conseil de base que divulguerait n’importe quel détaillant est de toujours refermer le couvercle thermique qui recouvre le spa entre les utilisations. Son facteur isolant permettrait non seulement à l’eau de ne pas perdre sa chaleur en hiver, mais aussi de conserver sa « fraîcheur » pendant l’été. Prenez soin aussi de boucler les attaches latérales, car en plus de protéger l’eau des saletés qui pourraient y trouver refuge, elles empêcheront le couvercle de s’envoler par grands vents et assurent une sécurité pour les jeunes enfants.

Une dernière astuce budgétaire qui vous évitera de faire grimper la facture d’électricité en flèche tout en conservant la température à votre goût, c’est justement de toujours maintenir celle-ci dans les eaux de 95 °F (35 °C), sans faire de mauvais jeux de mots, selon s’il s’agit d’un spa qui fonctionne au 240 V, et autour de 100°F (37 °C) s’il est branché sur du 120 V.

Bonne détente!