Construction et rénovation

Cuisine: réponses aux 5 questions les plus fréquentes!

Ce n’est pas un secret, rénover sa cuisine, ça rapporte gros! Vous prévoyez revamper la vôtre, mais vous ne savez pas trop par où commencer? Deux cuisinistes de chez Cuisinar, Amélie Dumaine et Rachel Lefebvre, répondent aux 5 questions les plus fréquentes.

1. Combien ça coûte rénover une cuisine?

Crédit photo: Cuisinar

Un bon point de départ à tout projet est de connaître son budget. Souvent, un plus gros montant doit être alloué à la rénovation d’une pièce importante comme la cuisine, surtout si on part de zéro. Selon nos expertes-cuisinistes, il est difficile d’avancer un prix universel, car cela dépend des dimensions de la pièce et de ce que les gens recherchent comme matériaux et comme look: « Les cuisines que l’on dessine, donc on parle des armoires et des comptoirs seulement, c’est en moyenne entre 12 000$ et 15 000$. Ensuite, il faut ajouter la main-d’œuvre, les électros, etc. Mais, ça peut facilement aller jusqu’à 30 000$ pour les cabinets et les comptoirs seulement. »

2. Matériaux: quel revêtement choisir pour les cabinet?

Cuisine avec armoires en mélamine. Crédit photo: Cuisinar

Amélie Dumaine: « Avec la mélamine, le rapport qualité-prix est excellent. Certaines couleurs se confondent pratiquement avec le vrai bois. Le polyester, choisi par une grande proportion de nos clients, est un bon matériaux pour assurer un vieillissement sans changement de couleur. Les polymères commencent à s’imposer sur le marché tant pour leur facilité d’entretien que pour leurs choix de finis. On ne peut parler de matériaux sans évoquer le bois. Une grande variété de modèles et d’essences sont disponibles pour s’agencer avec le style recherché. Le bois offre une richesse sans précédent et ajoute une touche noble à l’aménagement. C’est aussi un atout majeur pour une restauration ultérieure! »

3. Matériaux : quoi choisir pour les comptoirs?

Comptoir en Dekton. Crédit photo: Cuisinar

Le stratifié est un choix intéressant pour les petits budgets. Tout comme la mélamine, les effets créés aujourd’hui sont très réalistes. « Aussi, avec le stratifié on peut avoir de grandes surfaces dans des imitations de pierre ou de marbre », soulignent les expertes de chez Cuisinar. Sinon, il y a toujours les classiques comptoirs en pierre avec le granit ou le quartz, plus dispendieux. Enfin, plus haut de gamme, le Dekton est tout indiqué pour ceux qui veulent un comptoir à toute épreuve : « C’est un produit composé d’un mélange de verre, de quartz et de porcelaine qui est fusionné grâce à une pression et à une chaleur très élevées. Cela en fait un produit ultra durable! Il est impossible, ou presque, à tacher et il est ultra résistant à l’abrasion ainsi qu’à la chaleur », explique Rachel Lefebvre.

4. Quels sont les incontournables à prévoir dans sa nouvelle cuisine?

Exemple coin déjeuner. Crédit photo: Cuisinar
  • Le coin déjeuner qui permet de libérer les surfaces et de camoufler le désordre.
  • Le coin cellier avec un petit réfrigérateur à vin rétroéclairé ou une zone pour préparer des cocktails.
  • L’éclairage adéquat est un must. On cherche à avoir un espace fonctionnel, il faut de l’éclairage pour les surfaces de comptoir et même à l’intérieur des cabinets!
  • La finition jusqu’à l’intérieur des cabinets! En ajoutant de la couleur ou un effet bois à l’intérieur des armoires, on met en valeur nos objets.
  • Les systèmes de coin sont essentiels! Exit la tablette profonde dans l’armoire en coin qui rend les objets inaccessibles. Les systèmes vont faciliter l’accès aux accessoires en pivotant ou en coulissant.

5. Qu’est-ce qui est tendance?

Les armoires foncées jumelées à des comptoirs plus pâles sont très tendance. Le côté pratique et ergonomique est aussi très à la mode : « les gens veulent aménager l’intérieur de leurs cabinets. On voit beaucoup de systèmes de rangement et beaucoup de tiroirs », explique Amélie Dumaine.

Conseil: rénover sa cuisine pour augmenter la valeur de sa maison.

Selon nos expertes-cuisinistes, il est important de toujours partir de la valeur de sa maison. Si la cuisine a une valeur démesurée par rapport à la valeur de la propriété, il n’y aura pas un bon retour sur l’investissement. Il faut donc faire des choix judicieux et faire attention à ne pas surinvestir. Généralement, c’est 8% à 10% du montant de la valeur de la maison qui devrait être investi dans la cuisine : armoires et comptoirs seulement.

 

Article réalisé en collaboration avec Amélie Dumaine et Rachel Lefebvre, cuisinistes chez Cuisinar.